L’impôt sur la barbe imposée par un ancien tsar de Russie

Le port des cheveux longs et de la barbe était quelque chose de naturel dans beaucoup de traditions. Ceci était soit lié à une orthodoxie religieuse ou à un certain esthétisme des hommes. Toutefois, en Europe occidentale dès le 15e siècle, la barbe n’était déjà plus appréciée. En Russie, le tsar Pierre Legrand, qui participa fortement à l’occidentalisation de son pays, introduisit une taxe sur la barbe.

Le contexte de l’époque

On ne peut pas parler de la taxe sur la barbe, sans pour autant parler du contexte dans lequel il a été imposé par le tsar. L’apparence des cheveux et de la barbe à l’époque jouait un rôle très important, surtout au niveau du clergé. Le tsar de Russie avait à l’époque entamé de nombreuses réformes dans le but d’abolir toutes les coutumes jugées rétrogrades et barbares. C’est ainsi qu’il s’attaqua aux vêtements traditionnels à l’exemple du caftan. Il initia ainsi une politique d’occidentalisation de la Russie en introduisant une mode et des mœurs venues de l’Europe occidentale. Donc l’apparence des hommes devait changer en éliminant la barbe de la société. Or, la barbe avait une fonction pratique : elle protégeait le visage du froid durant les hivers rudes.

Un impôt accompagné de contraintes

Quand le tsar introduisit l’impôt sur la barbe il se heurta à une résistance significative. Ainsi il fallait payer annuellement un impôt proportionnel à son rang social. Les nobles et les hauts fonctionnaires avaient l’obligation de payer 100 roubles, les commerçants et les courtisans payaient 60 roubles tandis que les cochers et les laquais s’acquittaient d’une taxe de 30 roubles pour pouvoir porter la barbe. De même des contraintes ont été mises en place comme le fait de porter des jetons (1/2 kopeck) où il était inscrit ‘’ Dengi vziaty’’ qui signifie ‘’la taxe a été perçue’’ à l’entrée et à la sortie des villes par les paysans.

Ces taxes et ces contraintes avaient pour but, de contrôler les récalcitrants et par la même occasion de les pousser à abandonner le port de la barbe. Sur le jeton de bronze qu’ils devaient porter sur eux, il était inscrit que ‘’la barbe est un fardeau inutile’’ et le texte était accompagné par une image de barde au milieu. Cette contrainte finit par lasser les nobles et les commerçants qui avaient finalement décidé d’abandonner la barbe en ne portaient plus que la moustache à l’exemple du tsar Pierre Legrand. Il faut dire que présenter les jetons à chaque réquisition était plus que lassant à la longue. D’autant plus que les citoyens qui dénonçaient ceux qui portaient la barbe sans avoir payé l’impôt, se voyaient systématiquement récompensés par la moitié de l’amende qui s’élevait à 50 roubles.

Les hommes d’Église dispensés

Pour faire face à l’impopularité de cette taxe nommée oukase, le tsar avait décidé de dispenser les hommes d’Église. Ainsi en publiant ce rectificatif, il avait pu consoler les membres virulents de l’église chrétienne orthodoxe. Avec toutes ces contraintes mises en place, même les villageois finirent par abandonner la barbe pour ne porter plus que la moustache.

0
  • September 18, 2018
  • Elegance Beard
Write a Comment

Note: Les commentaires devront être approuvés avant d'être publiés.